En France, tout le monde pense que les allemands sont bio et très en avance sur le recyclage.... Pour le vivre au quotidien, je dirai qu'il y a du vrai et du faux...

Du vrai car depuis bien longtemps, les allemands trient leurs déchets dans 5 poubelles différentes :

1) les vieux papiers

2) les emballages

3) le compost : épluchures,coquilles d'oeufs, fleurs fanées...

4) le reste

5) le grunschnittgrunschnitt (tout ce qui vient du jardin)

Sans oublier les bouteilles en verre et plastique qui sont consignées....

Sur le papier c'est bien beau mais il en faut de la place pour avoir toutes ces poubelles et les conserver plusieurs semaines... En effet, le ramassage est rare : tous les quinze jours pour la poubelle "reste" et le "compost", une fois par mois pour les vieux papiers et les emballages.. Pour ce qui vient du jardin, c'est une fois par mois sauf entre novembre et mars.

Ce faible ramassage pause donc quelques soucis.... Les poubelles débordent, puent  et plein de gens en ont marre de trier. ... Et puis, cela implique de faire trôner sur le frigidaire au milieu des dessins un "calendrier poubelle" et surtout ne pas oublier de les sortir à la bonne date, sinon, c'est reparti pour un tour... et là c'est la cata, des sacs de couches qui puent, des poubelles entassées dans le garage pendant des semaines..

Et puis, n'essayez pas de laisser un sac à côté de votre poubelle, les éboueurs ne le ramasseront pas... Nous payons pour un volume déterminé... donc tout ce qui qui est à côté du container reste devant chez vous... charmant !

Pourquoi un message sur ce sujet passionnant ? Tout simplement pour un p'tit clin d'oeil à mon p'tit mari chéri.

Et oui, ce matin, jour de ramassage, je m'aperçois que mon cher mari a zappé hier soir de sortir les containers... alors là, on est pas dans la m...tout déborde déjà et tenir deux semaines de plus, c'est simplement pas possible ! 

Après avoir bien râlé, j'ai mis mes enfants en pyj dans ma voiture et ai fait la chasse aux éboueurs, prête à tout pour me débarrasser de mes litres de couches sales et d'épluchures de carottes... Nous les avons retrouvés assez vite dans une rue du quartier... et ils ont acceptés de repasser par chez nous malgré le dédale de sens uniques du quartier ! Un sourire et un accent français, finalement c'est parfois bien utile !